Toronto-Dominion

English

A national securities class action was filed against the Toronto-Dominion Bank (“TD”) as a result of the release of documents which failed to disclose material facts relating to increased revenues in TD’s Canadian Retail Business Segment and which contained materially false and misleading statements with regard to TD’s business practices, risks management and ethics policies. The documents released by TD failed and omitted to disclose that the increase in revenue was driven by an unethical, illegal and predatory sales program (the, “Pressure Selling Program”).


Through its Pressure Selling Program TD imposed continuously increasing and unrealistic sales targets on employees and monitored whether they attained them. TD subjected employees who failed to reach their sales targets to sanctions which included reprimands, imposed trainings and termination.


TD’s Pressure Selling Program placed extreme pressure on, and induced TD employees to (i) sell clients products and services that were unnecessary, inappropriate and/or unsolicited, (ii) upsell clients more expensive products and services although these were unnecessary, inappropriate and/or unsolicited, (iii) omit to disclose to clients the true costs or risks involved in products, services or programs offered, (iv) illegally subscribe, enroll or upgrade clients into programs or services without their knowledge or consent (such as overdraft protection), and (v) illegally increase clients’ credit lines without their knowledge or consent.


On Friday March, 10, 2017, following the CBC’s investigative reports, TD’s shares listed on the TSX fell 5.55% losing $3.88 to close at $66.00, down from the previous day’s close at $69.88. On March 10, 2017, the CBC posted an article which stated:

  • “Shares in Toronto-Dominion Bank posted their biggest loss since 2009 on Friday after the publication of a second CBC News story uncovering how employees admit they have broken the law at their customers’ expense in a desperate bid to meet sales targets and keep their jobs.”

The Class Members are comprised of the following:

  • I. Primary Market Sub-Class: All persons and entities, wherever they may reside or may be domiciled, who, from December 3, 2015 to March 9, 2017 (inclusively), acquired the Toronto-Dominion Bank’s securities in an Offering and held some, or all of those securities until the end of the Class Period; and

  • II. Secondary Market Sub-Class: All persons and entities, wherever they may reside or may be domiciled, who, from December 3, 2015 to March 9, 2017 (inclusively), acquired the Toronto-Dominion Bank’s securities in the secondary market and held some, or all of those securities until the end of the Class Period; and

                        1. are resident in Canada or were resident in Canada at the time of such acquisition, regardless of the location of the exchange on which they acquired the Toronto-Dominion Bank’s securities; or

                        2. acquired the Toronto-Dominion Bank’s securities in the secondary market in Canada or elsewhere other than in the United States;


Excluded from the Class are the Defendants, members of their immediate families and their legal representatives, heirs, successors or assigns and the directors, officers, subsidiaries, and affiliates of the Toronto-Dominion Bank and its subsidiaries as well as any entity in which the Toronto-Dominion Bank has or had a controlling interest.


The Class Period spans from December 3, 2015 to March 9, 2017 (inclusively).


The proposed class action is currently pending before the Superior Court of Quebec. If you fit the criteria above, you are automatically included in the Class. Nevertheless, if you would like to receive updates, you may sign up for mailings or contact us at classactions@faguyco.com.

Français

Une action collective a été intentée contre la Banque Toronto-Dominion («TD») suite à la publication de documents ayant omis de divulguer des faits importants liés à l’augmentation des revenus du « Services de Détail au Canada » et contenant des représentations fausses et trompeuses en lien avec ses pratiques commerciales, sa gestion des risques et les politiques d’éthique de TD. Plus spécifiquement, TD a omis de divulguer que l’augmentation des revenues du « Services de Détail au Canada » était attribuable à un programme de ventes contraire à l’éthique, illégal et prédateur (le «Programme de Vente Sous Pression»).


Par le biais de son Programme de Vente Sous Pression, TD a imposé des objectifs de vente continuellement croissants et irréalistes à ses employés et surveillait si ces derniers les atteignaient. Les employés de TD qui ne parvenaient pas à atteindre leurs objectifs de vente étaient par la suite soumis à des sanctions telles des réprimandes, des formations imposées ou un congédiement.


Le Programme de Vente Sous Pression de TD a placé une pression extrême sur ses employés et les a incités à (i) vendre des produits et services inutiles, inappropriés et/ou non sollicités à ses clients, (ii) vendre des produits et services plus coûteux, (iii) omettre de divulguer les coûts réels et/ou les risques inhérents aux produits, services ou programmes offerts à ses clients, (iv) souscrire ou inscrire illégalement ses clients dans des programmes ou services à leur insu ou sans leur consentement et (v) augmenter illégalement les marges de crédit de ses clients à leur insu ou sans leur consentement.


Le vendredi 10 mars 2017, suite à un reportage effectué par la SRC, les actions de TD inscrites en bourse (TSX) ont chuté de 5,55%, perdant ainsi 3,88 $ avant de clôturer à 66,00 $ (une baisse comparativement à la journée précédente où le titre a clôturé à 69,88 $). Le 10 mars 2017, la SRC a publié un article affirmant ce qui suit:

  • «Les actions de la Banque Toronto-Dominion ont enregistré leur plus grande perte depuis 2009 après la publication d’un deuxième reportage de CBC News révélant que les employés admettent avoir enfreint la loi au détriment de leurs clients dans une tentative désespérée d’atteindre leurs objectifs de ventes et de garder leur emploi “

Les membres du groupe de l’action collective sont les suivants:

  • I. Sous-catégorie du marché primaire: toutes personnes et entités sans égard à leur lieu de résidence ou de domicile qui, du 3 décembre 2015 au 9 mars 2017 (inclusivement), ont acquis les titres de la Banque Toronto-Dominion dans le cadre d’un placement et détenu certains ou la totalité de ces titres jusqu’à la fin de la période visée par l’action collective; et

  • II. Sous-catégorie du marché secondaire: toutes personnes et entités sans égard à leur lieu de résidence ou de domicile qui, du 3 décembre 2015 au 9 mars 2017 (inclusivement), ont acquis les titres de la Banque Toronto-Dominion sur le marché secondaire et détenu certains ou la totalité de ces titres jusqu’à la fin de la période visée par l’action collective; et

                           1. sont résidents du Canada ou résidaient au Canada au moment de l’acquisition, peu importe l’endroit où ils ont acquis les titres de la Banque Toronto-Dominion;

                           2. ont acquis les titres de la Banque Toronto-Dominion sur le marché secondaire au Canada ou ailleurs qu’aux États-Unis;


Sont exclus du Groupe : les Défendeurs, les membres de leur famille immédiate, leurs représentants légaux, héritiers, successeurs ou ayants droit ainsi que les administrateurs, dirigeants, filiales et sociétés affiliées de la Banque Toronto-Dominion et de ses filiales ainsi que toute entité dans laquelle la Banque Toronto-Dominion détient ou détenait un intérêt majoritaire.


La période visée par l’action collective s’étend du 3 décembre 2015 au 9 mars 2017 (inclusivement).


L’action collective proposée est actuellement devant la Cour Supérieure du Québec. Si vous satisfaisez aux critères ci-dessus, vous êtes automatiquement inclus comme membre du groupe. Si vous souhaitez recevoir des mises à jour en lien avec cette action collection, veuillez nous en aviser en écrivant à actionscollectives@faguyco.com.

Proceedings
 

English


1. Motion for Authorization

2. Answer

3. Amended Motion for Authorization

4. Order Authorizing a Discontinuance

5. Judgment Authorizing the Class Action

6. Class Action Notices

      - 1.  Short-Form Notice of Authorization

      - 2.  Long-Form Notice of Authorization

      - 3.  Press Release

      - 4.  Opt-Out Form


French


6. Avis d’action collective.

      - 1.  Avis d'Autorisation (court)

      - 2.  Avis d'autorisation (Long)

      - 3.  Communiqué de Presse

      - 4.  Formulaire d’Exclusion

 
Notices

Faguy & Co.
Avocats | Barristers

329 de la Commune West, Suite 200
Montreal, Quebec
H2Y 2E1

www.faguyco.com
info@faguyco.com


Tel: 514-285-8100
Fax: 514-285-8050

© Faguy & Co. 2021

Contact Faguy & Co.